Choses à Savoir SCIENCES

Choses à Savoir SCIENCES

Choses à Savoir

Développez facilement votre culture scientifique grâce à un podcast quotidien !


Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Categorias: Ciência e Medicina

Ouvir o último episódio:

Des scientifiques danois viennent de découvrir, sur la calotte glaciaire du Groenland, les traces d'ADN de virus géants. Ils se mesurent en millionièmes de mètres, ce qui peut paraître bien peu, mais qui est, cependant, beaucoup plus grand que des virus ordinaires, pour lesquels l'unité de mesure employée est plutôt le milliardième de mètre.


On a déjà découvert de tels virus dans les sols et les océans, notamment l'océan Arctique. Mais c'est la première fois qu'on en trouve à la surface de la calotte glaciaire.


Les scientifiques se sont aperçus que ces virus géants avaient colonisé les algues microscopiques qui, au printemps, tapissent la surface des glaces.


Les virus découverts au Groenland sont bien actifs. Mais les chercheurs ignorent en grande partie la nature et le fonctionnement de ces micro-organismes. Ils ne savent pas précisément quelles espèces d'algues ils infectent.


Ils se demandent également si d'autres virus se sont logés dans telle ou telle sorte d'algue, ou si ces virus géants en sont les seuls hôtes.


Quoi qu'il en soit, ces virus pourraient se montrer très utiles. En effet, ils tendent à limiter la prolifération des algues. Or, celles-ci, en assombrissant la surface de la glace, en atténuent l'albédo, c'est-à-dire sa capacité à réfléchir la lumière du Soleil.


Au lieu de réfléchir les rayons solaires, cette glace plus sombre a tendance à l'absorber, ce qui accélère la fonte des glaces. En régulant la propagation de ces algues, ces virus géants contribueraient donc à ralentir la fonte des glaces.


Cette diffusion des algues sur la glace n'est pas seulement freinée par les virus géants qu'on vient de découvrir. D'autres micro-organismes, comme des bactéries, ou des protistes, qui s'en nourrissent, tendent à ralentir l'expansion de ces algues.


Dans l'avenir, les scientifiques auront donc à se pencher sur tout un écosystème. En étudiant de plus près les interactions entre ces différents organismes, ils comprendront mieux le mécanisme naturel de contrôle de ces algues. Ce qui permettrait peut-être de mieux saisir le rôle de cet écosystème dans le relatif ralentissement de la fonte des glaces.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Episódios anteriores

  • 3285 - Qu'a-t-on découvert sous la calotte glaciaire ? 
    Mon, 24 Jun 2024 - 0h
  • 3284 - Avoir un petit pénis pousse-t-il à posséder une arme à feu ? 
    Sun, 23 Jun 2024 - 0h
  • 3283 - Pourquoi voit-on à travers une vitre ? 
    Thu, 20 Jun 2024 - 0h
  • 3282 - A quand remonte le premier traitement contre le cancer ? 
    Wed, 19 Jun 2024 - 0h
  • 3281 - Les guerres modifient-elles la migration des oiseaux ? 
    Tue, 18 Jun 2024 - 0h
Mostrar mais episódios

Mais podcasts de ciência e medicina portugueses

Mais podcasts de ciência e medicina internacionais

Escolher género do podcast